Federal

Prestations de compassion de l’Assurance-emploi (AE)

Demande complexe

Déclaration de revenus requise

Les prestations de compassion de l’Assurance-emploi (AE) fournissent un soutien financier aux personnes qui doivent s’absenter de leur travail pour prodiguer des soins ou soutenir une personne blessée ou gravement malade qui risque de mourir.

Vous pouvez recevoir des prestations pendant les 52 semaines suivant la date à laquelle un médecin ou une infirmière certifie que la personne est gravement malade, blessée ou qu’elle a besoin de soins de fin de vie.

  • Vous pouvez prendre jusqu’à 26 semaines (6 mois) de congé payé au cours de cette période, en une seule fois ou en plusieurs fois.
    
    • Les semaines de prestations peuvent être partagées par les aidants admissibles, soit en même temps, soit l’une après l’autre.
      
      • En tant qu’aidant naturel, vous n’avez pas besoin d’avoir des liens de parenté ou de vivre avec la personne dont vous vous occupez ou que vous soutenez, mais elle doit vous considérer comme un membre de la famille.
        

Vous pouvez bénéficier de cette prestation, si vous :

  • êtes un membre de la famille ou considéré comme tel par la personne gravement malade, blessée ou nécessitant des soins de fin de vie ;
    
    • avez un revenu hebdomadaire régulier provenant du travail qui a diminué de plus de 40 % pendant au moins une semaine parce que vous avez dû vous absenter de votre travail pour fournir des soins ou une aide à la personne ;
      
      • avez accumulé 600 heures de travail assuré au cours des 52 semaines précédant le début de votre demande ou depuis le début de votre dernière demande, selon la période la plus courte. Par exemple, 600 heures équivalent à 15 semaines de travail à 40 heures par semaine ;
        
        • avez la certification d’un médecin ou d’un infirmier praticien que la personne à qui vous fournissez des soins ou un soutien est gravement malade, blessée ou nécessite des soins de fin de vie.
          

Numéro d’assurance sociale

  • lettre de confirmation du NAS
  • carte d’assurance sociale (non expiré)

Pour demander les prestations de compassion de l’AE, vous devez :

  • faire une demande dès que vous cessez de travailler ;
    • Vous pouvez faire votre demande même si vous n’avez pas toutes vos pièces justificatives.
    • Si vous ne faites pas de demande plus de quatre semaines après votre dernier jour de travail, vous pouvez perdre vos prestations.
  • soumettre une demande en ligne pour savoir si vous pouvez bénéficier de prestations d’AE ;
    • Cela prendra 60 minutes.
    • Vous aurez besoin d’informations personnelles comme :
      • votre NAS ;
      • vos informations bancaires pour le dépôt direct ;
      • des informations sur vos emplois précédents.
  • soumettre vos pièces justificatives à Service Canada en suivant l’une des options ci-dessous :

Remarques :

  • Si vous n’avez pas le droit de recevoir des prestations d’AE, on vous contactera par lettre ou par téléphone pour vous expliquer pourquoi.
    
    • Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision, vous avez le droit de demander un réexamen.
      
  • Si vous avez le droit de recevoir des prestations régulières d’AE, vous devriez recevoir votre premier paiement dans les 28 jours suivant la date de réception de votre demande et de tous les documents requis.

    • Avant de commencer à recevoir des prestations d’AE, il peut y avoir une semaine pendant laquelle vous ne serez pas payé — c’est la « période de carence ».
  • Vous cesserez de recevoir des prestations si :

    • la personne gravement malade ou blessée, ou la personne nécessitant des soins en fin de vie, n’a plus besoin de vos soins ou de votre soutien ;
    • vous ou les autres soignants avez été payés pendant la période maximale prévue par la prestation ;
    • vous avez reçu le nombre maximal de semaines de prestations qui vous sont payables lorsque la prestation est combinée à d’autres types de prestations d’AE ;
    • 52 semaines se sont écoulées depuis le moment où la personne a été certifiée gravement malade ou blessée, ou certifiée comme nécessitant des soins en fin de vie ;
    • vous avez atteint la fin de votre période d’indemnisation.

La mise à jour la plus récente : 17 août 2021